Le référencement les pièges à éviter

14 Nov 2011
Youseo

Savez vous qu’il existe plusieurs moteurs de recherche sur lesquels on peut optimiser le référencement de nos sites ?

En regardant, l’image ci-dessous, vous pouvez voir les moteurs de recherche comme Ask, altavista, Alexa, MSN qui est devenu Bing et pleins d’autres. Cependant le principal moteur de recherche est Google ayant plus de 95 % des parts de marché en France.

google est le numéro 1

 

Eviter la dépendance vis à vis des moteurs de recherches

 

Aujourd’hui, le Seo gère 70 % des ventes. En gros, les mots clés  rapportent beaucoup d’argent. C’est en effet pour cela que le référencement organique ou référencement naturel est à la mode.

 

Cependant, lorsqu’on étudie le webmarketing, on peut apprendre qu’il existe plusieurs leviers pour générer du trafic.

 

Voici quelques exemples de leviers :

– les réseaux sociaux facebook, twitter, linkedin…

– l’emailing via la newsletter, les alertes email

– le mode off line avec les flyers

– les forums de votre thématique

 

Attention le SEO reste le facteur dominant ! 

 

Il serait fastidieux ici de trop rentrer dans les détails mais sur plusieurs billets, j’essaierai de vous montrer comment un mot clé comme logiciel généalogie peut arriver dans les premières positions ou la première page pour le site poinka. Je l’ai déjà fait pour le mot clé « logiciel cave à vin ».

 

La philosophie d’un bon webmarketeur est de ne pas mélanger tous ces oeufs dans le même panier. Google veille au grain. Alors, il ne faut pas trop lui laisser de champ d’action pour qu’il puisse vous pénaliser.

 

En savoir plus sur la webmarketing : Qu’est-ce que le webmarketing ? 

 

 

 

Le référencement les pièges à éviter
Voter cet article
Share on Facebook0Tweet about this on Twitter0Share on LinkedIn0Share on Google+0Email this to someone

Laisser un commentaire

(*) obligatoire

A vous le web !
Pour tout projet de création, de refonte ou besoin de booster la visibilité de votre site internet n'hésitez pas à me contacter pour en parler.
Je vous invite aussi à :