On: Par : Commentaires : 8 commentaires

E-commerce et protection des données bancaire des internautes

Commerce et banque en ligne

Le commerce ou la vente en ligne désigne l’échange de biens et de services entre deux entités sur Internet. La banque est une entreprise qui fait le commerce de l’argent. La banque en ligne désigne les transactions bancaires qui se déroulent uniquement sur la toile. Le commerce en ligne met en exergue l’échange commercial numérisé exécuté entre l’e-vendeur et l’internaute. Cet échange dématérialisé consiste en un transfert d’informations qui se matérialisent par la suite par le bien reçu par l’e-consommateur et l’argent reçu de sa part par l’e-marchand. L’assurance qualité informatique du vendeur est la base d’une transaction sans reproche. La banque en ligne sert d’intermédiaire dans cette transaction. Quelle garantie sécuritaire offre cette dernière à ses utilisateurs ? Et comment ces utilisateurs se prémunissent eux-mêmes contre d’éventuelles menaces de perte d’argent ?

Les menaces

Lorsqu’un client commande un produit ou un service en ligne, il donne certaines informations au vendeur qui a la charge de sécuriser ces informations. Sinon, le client serait exposé à la non confidentialité d’informations personnelles et financières qui pourront être utilisées par des personnes malintentionnées se faisant passer pour lui. Cette insécurité exposerait le vendeur lui-même à une perte de crédibilité aux yeux du client. Les autres menaces que sont les virus, le déni de service provoqué par des pirates, le spamming, les attaques sur bases de données sont autant de facteurs nocifs à l’image de marque du site vendeur. Le fournisseur d’accès, l’administrateur réseau et le webmaster du site ont un rôle prépondérant à jouer pour venir à bout de ces problèmes en procédant au test d’intrusion par exemple.

Les solutions

La performance du standard de sécurité ou PCI DSS de la banque servant d’intermédiaire est cruciale dans cet échange car les fraudes à la carte bancaires sont devenues monnaie courante sur le web.

E-commerce et protection des données bancaire des internautes
4 (80%) 1 vote
Articles similaires :
  1. Par : Harlem Shake

    Les protections des données sont devenu un élément primordial pour le e-commerce. Malgré tout, la sécurisation des données a quand même bien évoluée (dans le bon sens).

    Merci pour cet article 🙂

  2. Par : Jean

    Y-a-t’il des techniques pour que le client vérifie si le site est protégé ? (j’ai entendu parler du « https »)… Si le site est mal protégé, risque-t-il une amende ou une poursuite judiciaire ?

    • Par : maxime_seoh

      Bonjour,

      Il existe plusieurs méthodes pour savoir si un site est fiable. La présence du « https » en est une (notamment sur la page de paiement). Il y a également un cadenas (son emplacement dépend du navigateur utilisé). En cliquant sur le cadenas vous pouvez vérifier le nom du propriétaire du site et celui de l’émetteur du certificat. Le mieux étant d’acheter sur des sites de « confiance » (chose difficile sur internet).

  3. Par : Brico@Maison

    Aujourd’hui les banques mettent à disposition du client le contrôle parfait de sa carte bancaire, il peut l’activer et la désactiver avant et après chaque opération d’achat, comme mon cas je désactive ma carte bancaire après chaque transaction pour être en sécurité contre toute attaque pirate.

  4. Par : Solène

    Les banques ont fait beaucoup de progrès depuis des années et notamment le système 3d sécure qui par l’envoi d’un SMS au détenteur de la carte permet de sécuriser la transaction mais pas la sauvegarde des données.

  5. Par : Florence

    Personnellement, j’évite au maximum d’acheter en ligne! Je préfère me déplacer à la boutique s’il y en a (je préfère la réalité au virtuel) pour tester les produits et discuter garanties. Il y a un nombre croissant de clients qui se font avoir sur le web et je n’ai pas envie d’une telle expérience!

    • Par : avlw

      Je ne connais pas les statistiques, mais le pourcentage d’arnaque est moindre je pense… Il faut vérifier les fondamentaux :
      – https (le S prouve un domaine certifié)
      – la qualité du site (qualité graphique et du contenu)
      – faire quelques recherches sur la boutique en question. Les arnaqueurs sont vite dénoncés sur le web
      – vérifier les informations bancaires + si les coordonnées du propriétaire sont clairement mentionnés
      – Les mentions légales (obligatoires sur tout site web), vérifié si un N°Siret est annoncé…

  6. Par : Ve-studio

    Pour les webmasters d’un site e-commerce, il est préférable de passer par le site Internet de la banque pour le paiement plutôt que d’implémenter sa propre solution de paiement en ligne. D’une part cela nécessite moins de charges de travail et de tests et d’autres parts en cas de pépins dans la mesure ou il ne transmet que le montant de la transaction et son n° de TPE, il ne risque pas grand chose.

Laissez un commentaire